©2019 by Claire Brull. Proudly created with Wix.com

J'AI 40 ANS ET JE T'EMMERDE

Chroniques d'une femme de 40 ans dans un univers impitoyable

Bienvenue à toi, lectrice ou lecteur. 


Ne te laisse pas rebuter par le titre un brin provocateur de ce blog. Que tu aies mon âge ou bien 30 ans, ou bien 60, je t'invite à partager tes réflexions sur les injonctions faites aux femmes de 40 ans dans notre société actuelle. Peut-on survivre si l'on choisit un style de vie différent de celui dicté par la pression sociale? Peut-on, sans subir l'opprobre, assumer son célibat quand on est une femme de 40 ans (ou plus)? 
Cela reste à voir. Nous sommes en 2020... Et pourtant, même si de plus en plus de femmes prennent la parole et s'inscrivent dans le Single Positivity Movement (qui revendique le droit de vivre son célibat sans honte et  de le considérer comme un choix valide, au même titre que le couple) certaines décisions personnelles suscitent toujours autant les questions intrusives, haussements de sourcils et autres ricanements. A travers ce blog, je souhaite donc apporter une parole contradictoire dans ce flot de discours misérabilistes au sujet des femmes de 40 ans et plus. 

Je me suis dit que si partager mes réflexions, mes expériences, mes tribulations pouvait aider ne serait-ce qu'une seule femme, un peu paniquée à l'approche de la quarantaine, à se détendre et à dédramatiser tout ce que l'on entend autour de ce seuil "fatidique", alors cela valait la peine de remuer tout cela.

                                                     

  • Instagram
  • Facebook Social Icône

                                     Pour recevoir les derniers billets d'humeur dans ta boîte mail:

                      Vous pouvez également me suivre sur FB et Instagram, ma nouvelle drogue (🙈)

Girl in Car_edited_edited_edited.jpg

40 YEARS OLD.... AND NOW WHAT?

A 39 ans et des poussières, j'ai cherché sur la toile des réponses à mes interrogations: quel allait être le programme des réjouissances, désormais?
Les articles et les textes sur lesquels je tombais annonçaient d'ores et déjà la couleur. On me signalait que ça allait être tendu pour "trouver l'amour après 40 ans", mais qu'on allait m'aider à "rester jeune et au top" et surtout, à trouver "la bonne coupe" une fois soufflées les bougies fatidiques. 
Moi j'aurais bien aimé qu'on me parle d'autre chose. Je ne m'imagine pas trop dans le rôle de la quadra qui essaie frénétiquement de choper le prince charmant. Ou Mr Big. Ou bien bof, tiens, Yann Moix. 
Pour ma part, j'ai mieux à faire que de me coller en embuscade. Et je n'ai pas non plus une folle envie de me couper les tiffs. 
Je préfère partager avec vous, mesdames, mes réflexions sur le statut de la femme de 40 ans dans notre société actuelle. Et j'aimerais voir si je peux m'en tirer à bon compte...

  • Instagram
  • Facebook

CONTACT